AccueilQuelques notions de métrologie

Quelques notions de métrologie

LE BRUIT DE FOND METROLOGIQUE

Le bruit de fond en métrologie, ou « blanc », indique le niveau de comptage induit par l’environnement, la composition des réactifs et l’électronique de l’appareil. Il convient de soustraire ce bruit de fond à la valeur de mesure brute pour déterminer l’activité nette contenue dans un échantillon.

En effet, même en l'absence totale de radioactivité dans un échantillon, l'instrument utilisé pour la mesure va indiquer une valeur non nulle (par exemple un taux de comptage exprimé en coups par seconde (c.s-1)) correspondant au nombre de désintégrations radioactives détectées par unité de temps. Les désintégrations radioactives détectées par l'instrument dans ces conditions sont issues du rayonnement naturel ambiant (cosmique et tellurique), et des radionucléides naturels présents à l'état de traces :

  • dans les composants de l'instrument de mesure lui-même (210Pb du blindage, composants électroniques….) ;
  • dans les conteneurs utilisés pour la mesure (40K dans le verre,…) ;
  • dans les réactifs chimiques utilisés pour la préparation de l'échantillon (acides…)...

L’INCERTITUDE DE LA MESURE

L’incertitude de mesure, propre à une méthode, est un paramètre associé au résultat d’une mesure significative. Elle décrit l’étendue des valeurs possibles dans laquelle se trouve la valeur vraie avec une probabilité prédéfinie. L’incertitude de mesure découle des propriétés de l’instrument, de l’opérateur, de l’environnement de la mesure (température, vibrations…), de la procédure de mesure...

La valeur lue sur l’instrument de mesure peut se situer sur toute la zone d’incertitude de mesurage et donc être plus ou moins proche de la valeur vraie de la grandeur mesurée. Ainsi sur le graphique, on pourrait représenter l'incertitude de la façon suivante :

Incertitude de la mesure

ET LES NORMES ?

Pour garantir la qualité des résultats, le référentiel du réseau national de mesure comprend les normes européennes d’application obligatoire, en particulier NF EN ISO/CEI 17025 :

Exigences générales concernant la compétence des laboratoires d'étalonnages et d'essais, et en complément les normes internationales et françaises.

Haut de page